Une pêche au barbeau magnifiquement ratée ! Test de la canne MS Range Far Out H420

Quand on teste pour la première fois une canne, on essaye toujours d'y aller fort pour savoir directement ce qu'elle vaut. C'est comme cela que j'ai mis sous pression mes Ultra Light (150gr pour 3.25m) avec des carpes de 1 à 4kg. Pour ma Far Out H420, je voulais mettre la canne dans des conditions pour lesquelles elle a été conçue : le courant et les poissons combattifs, comme les barbeaux. Je me retrouvais donc, ce vendredi 29 juillet, au bord de l'Ourthe. Je ne me doutais pas que ma pêche allait être si magnifiquement ratée !
Oui, on peut parler d'un splendide ratage, d'une session qui tourne inoubliablement de travers. J'avais pourtant tout préparer pour le moustachu : mon amorce barbeau qui fonctionne si bien, des pellets 3.5 et 6mm, du maïs, un poste que je connais bien pour la qualité des prises qu'on y fait, une journée grise et pluvieuse, le matériel adéquat, etc. Tout était prêt pour une session barbeau.
J'arrive donc au bord de l'Ourthe vers 6h du matin. Vu que je connais bien cette place, je préamorce le coup avec des pellets de 6mm et un peu de maïs. Le temps de monter mon matériel, de positionner ma chaise, mon pose-canne et mon brolly (il pleut, je le répète), de préparer l'appareil photo et le tapis de réception, un MS Range qui protège terriblement bien le poisson lors de sa manipulation, et de vérifier la mouille de mon amorce (une nouvelle version plus épicée de ma "Spéciale barbeaux", etc. , le poisson a normalement eu le temps d'arriver. Au début, je monte 2 cannes pour tester des esches différentes : d'un côté, 2 grains de maïs doux avec un faux flottant et, de l'autre, un pellet 12mm avec un maïs artificiel flottant. Classique, pour démarrer !
Et, en effet, ça mord. Première touche typique du barbeau. Ma nuit courte m'a rendu un peu mou et je ferre comme une nouille trop cuite. Le barbeau est de belle taille, se bat bien et se décroche après 1 minute. Nom di djuuuu, me dis-je, tout en pensant au suivant ... qui ne viendra jamais !
Le deuxième touche n'intervient que bien plus tard, vers 8h20, mais quel départ et quel combat. Vu la manière de nager du poisson, très puissante, mais pas brutale, je n'ai clairement pas affaire avec un barbeau. Et, après près de 15 minutes d'un combat très intense, qui a vu le poisson essayer de rentrer dans des branchages immergés, traverser la rivière de part en part et j'en passe, c'est une magnifique carpe de rivière de 10,2kg pour 76cm de long que j'épuise. Oui, elle a 4 barbillons, oui, elle est superbe, mais ce n'est pas un barbeau ! Il n'empêche que je suis plus que ravi par cette prise. Cette carpe est mon plus gros poisson 2016 dans l'Ourthe et, comparée à ses sœurs d'étang, elle a 10 fois plus d'énergie. De la dynamite que je vous dis !
Je repars à l'assaut de la rivière en remplissant à fond mon feeder de 70 grammes avec mon amorce, des pellets et du maïs. La Far Out balance tout ça à 20 mètres sans même forcer. Je dois même retenir la ligne, c'est dire son nerf. Le scion de 2.5oz plie à peine à la mise en place de la ligne. Il est parfait pour les 21-22m³/sec du jour. Ses scions ont une action assez singulière en pliant "seulement" sur les 30 derniers centimètres, le reste suivant parfaitement l'action du blank. Les touches s'avèrent très visibles et faciles à ferrer. En parlant de touche, j'enregistre vers 9h ma 3 secousse de la journée : ferrage impeccable, action puissante, mais encaissant les chocs provenant des coups de têtes d'un autre beau poisson : un amour de 74cm pour 5.3kg qui se bat rageusement dans les bords.
Ce n'est toujours pas un moustachu, mais mon tout premier amour d'Ourthe ! Et la canne ? Elle a montré de nouveau sa capacité et m'a permis d'être au commandement de ce combat de A jusqu'à Z.
Si ce n'était pas suffisant, la pêche m'a permis d'encore utiliser plus de ressources de ma Far Out. En effet, le poisson ayant déserté mon coup, vers 11h30, je décide de pêcher 15 mètres plus loin, dans un trou de 2.5 mètres. Une excellente idée ponctuée directement par une touche et un beau départ. Mon pellet de 12mm et son maïs artificiel flottant ont encore fait des merveilles ! Le poisson se bat bien, mais est de toute évidence plus petit. Je le ramène manu militari et c'est une jolie carpe toute ronde de 5.1kg pour 58cm. Mais où sont les barbeaux ? N'étant pas homme à me décourager et, je dirais même plus, hyper motivé par mes 3 prises. Je relance toutes les 10-15 minutes pour être certain de tenir ou d'attirer encore quelques poissons.
Bien m'en prend, car la prochaine touche va me réserver un très très beau combat ! 13h30 : un poisson nageant à une vitesse inhabituelle, donnant de beaux coups de tête et changeant rapidement de direction. Oui, c'est ... une carpe commune, non une torpille de 77cm pour 7.1kg. Mon bas de ligne en tresse Drennan Gravel Braid de 10lbs a tenu le coup et, de nouveau, la canne a été impériale. Cette carpe est un des plus beaux poissons que j'aie pris : sa robe bronze, ses grandes nageoires, magnifique ! Franchement, la rivière, c'est top pour les sensations et les surprises. 
Je ne suis pas un amateur de très longues sessions et la soif (j'ai pris un peu de café, mais j'ai oublié ma tasse ... je bois donc au thermos !), ainsi que la faim (pas trop, j'ai des réserves) me disent qu'il est temps de rentrer.
Enfin, mon bac à amorce vide parachève ma décision de rentrer. Tout en remontant mon matériel, je jette une dernière fois ma ligne sur mon coup, avec un feeder vide. Quelques minutes et une salopette enlevée plus tard, c'est BINGO ! Je n'en reviens pas en concluant sur le plus petit poisson de la journée : un amour de "seulement" 72cm pour 4.9kg. Un petit pour les standards de ce jour :) 

En conclusion, on peut dire que j'ai totalement raté ma pêche de barbeau. L'endroit était mal choisi, la profondeur trop importante, le courant trop faible. J'étais bien à côté de mes pompes, bien content en fait. Alors, restez ouverts quand vous allez pêcher et préparez-vous à toutes éventualités, même celle de magnifiquement louper sa cible et de tirer dans le mille sur une autre ! Si vous allez dans les courants et que vous n'êtes pas certains de prendre du petit ou du gros poisson, la MS Range Far Out est pour vous. J'ai des amis hollandais qui l'utilisent sur le Rhin, la Meuse, l'Ijssel ou la Rhur et leur conclusion est la même : "Jamais sans ma Far Out" !


Vous pouvez l'acheter à 169.95€ chez le
Boilieman : à voir ici !

Et les photos de la canne, hein ??? Bin, j'ai tellement été pris par ma pêche que j'ai oublié de les faire. Même pas un fichu film, une crapuleuse photo prise au smartphone ... Navrant :)

 

Caractéristiques

4.20 mètres
357 grammes
Longueur repliée : 160cm
Puissance : 200 grammes
Action : Pointe progressive
3 scions : 1.5oz en fibre et 2.5 + 4oz en carbone
Carbone HM
Anneaux SeaGuide SIC et très larges