Le method feeder - 1e partie : introduction et matériel



Le method feeder est en plein boum ces dernières années. Il faut dire que cette technique a pas mal d'avantages, dont sa facilité technique et son efficacité. Chose étonnante, bien des pêcheurs la limitent à la carpe en étang. Mais c'est bien mal la connaître. 
Le method est certes dédié aux eaux à courant nul ou faible, mais il est adapté à tous les beaux poissons. Il permet également de pêcher des postes improbables. Un tableau idyllique ? Oui, mais seulement quand vous le maîtriserez bien. Le method ne supporte pas l'approximation tant au niveau de la précision du lancer que du point de vue de la cadence. Il nécessite également un peu d'investissement pour une ou deux cannes adaptées. Enfin, vous allez devoir apprendre à faire des cheveux, si ce n'est déjà fait, et à utiliser des esches différentes (expanders, micro-bouillettes, etc.). Cela vous tente toujours ? Suivez le guide !

Parfois, j'avoue ne pas toujours comprendre certains règlements de la compétition au feeder. En effet, tout qui a déjà testé le method s'est rendu compte de son efficacité et de sa simplicité. Mais, à cause d'une histoire de longueur de bas-de-ligne (min 50 cm entre l'hameçon et le feeder), impossible d'utiliser cette technique lors d'une compétition officielle. 
Vous savez quoi ? On s'en fiche ! On va tout de même l'utiliser. Je suis d'avis qu'un bon, voire un excellent pêcheur se doit de toucher à tout (des choses bien en dehors des règles de la compétition) pour augmenter son expérience. Pour votre info, Steve Ringer est reconnu comme étant l'un des meilleurs, si pas le meilleur pêcheur au method de Grande-Bretagne, et cela ne l'a nullement empêché de devenir champion du monde en 2014 et de terminer dans le top 5 en 2015. En effet, ce n'est pas en reproduisant un schéma stéréotypé (même ligne, même parcours, même amorce, etc.) que vous deviendrez une référence. Pêchez partout, pêchez tous types de poissons et ne laissez pas une règle technique vous limiter, c'est mon conseil !

Le matériel
Si votre canne et votre moulinet habituels pourraient très certainement convenir dans un premier temps, je vous conseille néanmoins d'investir dans du matériel spécifique, et ce afin d'être aussi efficace que possible et que la pêche soit un réel plaisir. Vu qu'en général, on ne pêche pas à plus de 45 mètres, point n'est besoin de casser sa tirelire pour la canne. Donc, lisez ces lignes, vous ne vous sentirez pas dépouillés de vos économies !

La canne
Oubliez vos cannes trop dures ou trop longues. Le method feeder se pratique en eaux calmes ou présentant un très faible courant. De plus, on ne pêche pas très loin. Une canne method mesure donc entre 8, 9 et un maximum de 12 pieds (3.6m). Plus la canne est courte, plus les lancers seront précis, mais courts. Autrement dit, adaptez la longueur de votre canne à l'endroit que vous pêchez. 3 mètres (10') me semblent être la dimension passe-partout. 
L'action d'une canne method est progressive, tout en gardant de la puissance dans le talon. Les scions doivent être assez souples (de 0.5 à 2oz). Cette caractéristique est importante, car elle influence : 
  1. La détection des touches : une canne trop raide ne pliera pas correctement et engendrera des ratés. Un scion souple, au contraire, n'opposera pas de résistance au démarrage d'un poisson, qui s'auto-ferrera sur le nerf de la canne.
  2. Le travail du poisson : rien ne vaut une canne dure pour décrocher des poissons aux lèvres parfois tendres. Une canne progressive, elle, encaissera les coups de têtes et les démarrages, sans pour autant perdre du temps lors du combat. Je dirais même plus, le poisson sera plus vite dans votre épuisette avec une canne souple.
  3. Le lancer : une canne plus souple vous assurera des lancers en douceur, en particulier quand le feeder arrivera dans le line-clip du moulinet.

Le choix des scions est plutôt simple : 
  • Par eaux froides et/ou quand le poisson est difficile, les scions les plus souples selon le vent
  • Par eaux chaudes et/ou quand les poissons sont faciles, les scions plus durs
Cela dit, mon choix est de privilégier les scions souples la plupart du temps, les touches sont plus naturelles (énormes, quoi !).

Mes cannes : 
Je n'ai pas cassé ma tirelire et mon choix s'est porté sur des cannes de bien moins de 100€ !


MS Range Econ Picker (+/-60€) en 3 mètres : elle a des scions en fibres à action lente (0.75 et 1oz), mais possède énormément de puissance pour brider les belles carpes. Son test est ICI, lors de Pêche en fête à Stavelot !
MS Range Limited Feeder (+/-65€) en 3 mètres : une nouveauté 2016 un peu moins puissante, elle possède une action plus nerveuse, mais très progressive et 3 scions en carbone. Elle convient mieux aux pêches d'été. Une vraie réussite.
Ces deux cannes sont à l'aise jusqu'à 35-40 bons mètres et acceptent des nylons de 20/100 sans le moindre souci. J'ai également une Shimano Forcemaster Commercial en 3,30m à moins de 60€ pour l'été ou les plus grandes distances.

Le moulinet
Je vous le dis souvent, rien ne sert de flinguer votre budget pour une canne qui ne va pas pêcher à plus de 40 mètres et j'ajoute qu'investir dans un bon moulinet est plus productif. Eh bien, je persiste et signe. Un moulinet pour le method feeder n'a pas besoin d'être énorme (3-4000), mais vu les futures tractions de beaux poissons sur vos lignes, il a intérêt à être solide et à respecter le cahier de charge suivant :
  1. Je travaille toujours mon poisson au frein, plutôt qu'en démoulinant. Je veux donc des moulinets avec des freins tip-top et il m'arrive aussi de changer les disques en feutre pour des exemplaires en carbone (sur eBay aux States : "fishing reel carbon disk"), éliminant ainsi l'inertie du frein. Lesdits disques carbone sont graissés avec de la Cal's, c'est la meilleure ! A découvrir ICI !
  2. La deuxième qualité que j'exige du moulinet est d'avoir une récupération rapide (80cm est un minimum). Quand vous ramenez votre feeder, rien n'est mieux de le faire glisser sur la surface de l'eau (moins d'effort, moins de vrillage), mais il faut être rapide !
  3. Dans pas mal de situations, ma préférence va à de petits baitrunners, très utiles pour les carpes et éviter qu'elles ne partent avec votre matériel
Le choix ici est assez large, mais j'ai 2 préférences marquées : 

  • Mon MAP P4000ACS, pour sa légèreté, son line clip ACS, son superbe frein carbone et sa récupération ultra-rapide (Son test est ICI )
  • Mon Wychwood Solace 6 ACS, qui n'est plus produit, mais qui a un bien meilleur système de débrayage que les Shimano, un line clip ACS et un excellent frein
Le line clip ACS est souverain sur les gros poissons et est une avancée significative combinant le blocage de ligne au lancer, tout en libérant le nylon lors d'un démarrage en force du poisson. Génial !

La ligne

Corps de ligne
Je ne vous ferai pas attendre pour le dire : non, je n'utilise jamais de tresse en corps de ligne pour le method : sans élasticité, elle n'encaisse pas bien les chocs, et, plus ennuyeux encore, elle coule mal. Je n'utilise donc QUE des nylons pour le feeder !
J'ai un faible pour le nylon MS Range Pro Feeder Line qui est orange, super lisse, sans mémoire et résistant à l'abrasion, sans oublier qu'il coule comme une pierre ! Je l'utilise du 20 au 25/100. Ni plus fin, ni plus gros.
20/100 : pour les pêches classiques avec des bas de ligne de maximum 18/100
25/100 : pour les pêches plus fortes ou un bas de ligne de tresse Drennan Gravel Braid de 8 ou 10lbs

Bas de ligne
Mon bas de ligne le plus fin au method est en 14/100 Drennan Supplex ou Supplex Fluorocarbon. Rien ne sert de pêcher plus fin, vu la longueur de bas de ligne et la violence de la touche (auto-ferrage). Le Supplex est un nylon de très grande qualité et sa version en fluorocarbone suit la logique Drennan : mieux et encore mieux.
Pour les tresses, je n'en utilise qu'une : la Drennan Gravel Braid. Sa souplesse est extraordinaire, tout comme sa résistance à l'abrasion et aux moules.
Quant à la longueur moyenne de mes bas de lignes, elle se situe entre 7.5 et 12.5cm. Plus la pêche est facile, plus le bas de ligne sera court. A la bombe, il atteindra 15 à 20cm.
 
Les hameçons
Depuis un moment, je n'utilise plus que les excellentes créations de la marque Guru :
  1. QM1 pour toutes les pêches en force : solides, auto-ferrants grâce à leur forme "cercle", sans ardillon, mais tellement accrocheurs, ils vous raviront. Attention, ils taillent petit.
  2. Pellet Waggler : pour les pêches plus fines, sans ardillon, solides et légers. Ils taillent grand !
Ils possèdent tous les deux des œillets et je les monte avec cheveu et éventuellement un bout de gaine de 2mm de long pour aligner l'esche (voir plus loin).

Je n'utilise par contre pas d'hameçon avec une hampe longue et droite, car je trouve que les ferrages ne sont pas aussi bons. Idem pour les hameçons trop fins de fer : à éviter ! Dans le doute, prenez des QM1 :) 
Mon dernier conseil sera de ne jamais utiliser des hameçons trop grands. En fait, on a moins de décrochages avec de petits hameçons (20 à 14). Donc, si vous loupez un gros, ayez plutôt le reflex de changer votre bas de ligne pour un hameçon plus petit et non pour un plus gros. 
 
Les method feeders
Dans le domaine des feeders, les methods ont bien évolué depuis 10 ans. On est passé d'un ressort assez antique à des formes très diverses et particulièrement efficaces. C'est technique, c'est efficace et pas toujours bon marché ! 
La particularité première du method feeder est d'avoir la ligne qui passe à travers lui, contrairement aux feeders qui sont montés en dérivation. Il est monté fixe ou coulissant. Fixe, il est muni d'un élastique pour encaisser les coups de tête des poissons. 
Le X-Safe de Guru ... révolutionnaire !

Cela dit, la marque Guru, encore elle, a sorti un système combinant les avantages du fixe (auto-ferrage, rapidité d'utilisation, élastique évitant les décrochages) avec l'intérêt environnemental du coulissant (en cas de casse, le poisson ne traine pas de feeder à sa gueule) : le X-Safe. Franchement, c'est remarquablement pensé, surtout que l'X-Safe permet aussi de préparer des method à l'avance pour gagner du temps ! Il suffit de déclipser le feeder vide et de placer le plein autour de la ligne, puis de lancer ! C'est très intelligent et j'adore l'utiliser.
Le concept complet est à voir sur le site de Guru http://www.tackleguru.com/matchfishingtackle/method_and_pellet_feeders/x-safe-spare-elastics/  ou chez votre revendeur préféré, si celui-ci a la bonne idée de distribuer Guru :)

Sinon, hormis la classification fixe ou coulissant (qui a pris du plomb dans l'aile à cause de Guru), on peut dire qu'il y a désormais 2 grandes familles : les methods et les pellet feeders. A elles s'ajoute la bombe, un simple plomb bien utile, depuis des décennies, quand le poisson devient très difficile et méfiant.


Le method feeder 
Permet de charger beaucoup d'amorce ou de pellets humides. C'est le feeder de base pour cette technique. Il est utilisé presque tout le temps, mais surtout durant la belle saison, période durant laquelle le poisson a plus d'appétit. A moins de pêcher très près par des conditions parfaites, ne les achetez pas en dessous de 24 grammes. Mes préférés sont les Drennan et les Guru Hybrids. Ces derniers sont vraiment sublimes.





Le pellet feeder
Particulièrement intéressants en hiver, pour limiter l'apport en esches. En effet, impossible de les surcharger. C'est mon feeder de base par eau froide, quand le poisson est moins actif. Il faudra même parfois le remplir à moitié pour être sûr d'attirer les poissons sont les gâver ! Ici encore, les Drennan et les Guru sont mes références en la matière.

Le plomb simple (bomb) 
Le sommet de la simplicité et de la sensibilité. Il n'est pas toujours utile, mais permet d'affronter des situations diverses, surtout quand la pêche devient difficile. A prévoir !


Mes 3 montages
Je n'aime pas trop les complications, comme vous le savez, et donc, je n'utilise que 3 montages, caractérisés par peu de nœuds (des boucles principalement) et de la simplicité, tout ça pour éviter les emmêlements. Notons qu'un longue boucle résiste mieux à l'abrasion qu'un fil seul et que c'est pour cela que j'en utilise toujours pour relier le corps de ligne au method.

Le Guru X-safe
Le dernier venu, mais j'en parlerai en premier. Comme je l'ai dit plus haut, j'ai eu le coup de foudre directement. Utilisez les tiges longues pour pêcher loin, elles stabilisent le feeder lors du lancer.
Comment le faire :
  1. Passez le capuchon Guru sur votre corps de ligne
  2. Faites une boucle de 5-10cm de long
  3. Placez un bas de ligne sur le connecteur inférieur
  4. Clipsez et pêchez



Le connecteur Drennan
Simple, efficace et très pratique, ce petit connecteur est toujours un must, quand utilisé avec les method feeders de la même marque.
Comment le faire :
  1. Passez le capuchon Drennan sur votre corps de ligne
  2. Enfilez la ligne dans le corps du feeder
  3. Faites une boucle de 5-10cm de long
  4. Placez le boucle dans le connecteur
  5. Placez un bas de ligne de l'autre côté du connecteur
  6. Pêchez



La bombe
Mix entre un montage à carpe et feeder, ce système combine l'inertie d'un plomb fixe avec la sécurité d'un montage débrayable à carpe.
Comment le faire :
  1. Passez le capuchon, puis le connecteur Guru sur votre corps de ligne
  2. Placez un émerillon à agrafe n°10 au bout du corps de ligne
  3. Enfoncez l'émerillon dans le corps du connecteur 
  4. Mettez un bas de ligne
  5. Clipsez un plomb et pêchez



La suite de l'article paraîtra sous peu et traitera de la tactique, de l'amorce et des esches au method feeder. A très bientôt !