MyMenu2

samedi 27 juillet 2013

Soignez vos esches !

La pêche est un passe-temps où tous les détails comptent. On représente pourtant souvent le pêcheur comme une sorte d'hédoniste béat, qui distraitement va s'allonger au bord de l'eau pour prendre du poisson un peu par hasard. C'est en fait confondre le repos avec le calme. Si nous sommes calmes, c'est parce que nous sommes concentrés. Bon, j'avoue, il m'est arrivé d'être tellement calme que je fermais les yeux, mais, en vérité, cela me permettait de mieux sentir mon coup. 

Une pêche se prépare et, pour ma part, j'essaye toujours d'avoir de quoi être prêt en cas d'une session à l'improviste. On ne peut pas tout stocker, c'est évident. Les asticots doivent être achetés la veille ou le jour-même de la pêche. Les vers de terreau peuvent être produits dans votre jardin et/ou dans un bac à composte. Ne les négligez pas, car ils sont très utiles toute l'année. Les graines et les pellets peuvent être stockées dans un endroit sec, frai et à l'abri de la lumière. Enfin, les casters et les graines cuites peuvent être préparés bien à l'avance et congelés en paquets "pour une pêche". Cela ne les altèrent pas.

En fait, il existe une règle universelle pour toutes vos esches : la fraîcheur ! Et pour proposer des esches fraîches aux poissons, il faut les conserver du mieux possible. Une esche oxydée, tournée et sans goût ne prendra aucun poisson. Voici le détail des principales esches du pêcheur de blancs :