Mes feeders pour le barbeau et les courants les plus forts - le guide pour ne pas s'accrocher

Je vous ai souvent parlé de la pêche au feeder ces dernières années. Je la pratique depuis la fin des années 80 et elle est devenue ma spécialité. Techniquement, cette pêche a beaucoup évolué et, en 30 ans, pas mal de pêcheurs se sont amusés à dépasser les limites, que ce soit en distance (on pêche désormais à plus de 100m), en taille de poisson, etc. Certains, plus intrépides que d'autres ont amené cette technique aux bords de rivières en crues et/ou à très fort courant, réputées peu ou très difficilement pêchables. Ils ont été obligés d'augmenter le poids de leur feeder à des niveaux dignes de la mer et d'adapter leurs formes pour mieux tenir le fond ! Laissez-moi vous mener dans un monde où la taille compte énormément !


Qualités recherchées 

Ces conditions de pêche nécessitent que le feeder employé ait quelques caractéristiques particulières :
  1. Être très solide : ça paraît évident, mais certains feeders de piètre qualité ne résistent pas à ce type de traitement. Évitez les plastiques durs ou trop fins
  2. Contenir beaucoup d'amorce/esches : par fort courant, la dispersion est importante et rien ne sert de faire dans la dentelle. Ce qu'il faut, c'est présenter de belles quantités d'amorce à chaque lancer !
  3. Ne pas rouler sur le fond : évitez tout feeder trop rond et ne prenez que ceux dont le lest est latéral, ils se calent bien mieux en position. En fait, un feeder qui roule s'accroche presque toujours derrière les pierres qui parsèment le fond. Certains feeders comportent des tiges en fer ou en cuivre pour s'ancrer. C'est un plus, mais uniquement sur les fonds bien propres, en gravier fin ou de sable !
  4. Le feeder en plastique est tout à fait adapté, mais la cage aussi : veillez seulement à faire une amorce plus collante que d'habitude quand vous utilisez la cage 

Lancer, rester en position et ne pas s'accrocher, suivez le guide

Il fut un temps où je perdais pas mal de feeders lors de mes sorties. Je pense qu'il y avait 2 raisons à cela : premièrement, je pêchais trop fin et, deuxièmement, je pêchais certainement trop léger.
Alors, trop fin, c'est simple à comprendre : utiliser du 16 ou du 18/100 en corps de ligne est TOTALEMENT inutile et ne fait rien gagner dans les gros courants. En effet, dès que votre feeder dépasse 60gr, il fait subir au nylon pas mal de contraintes. Ensuite, le courant fort charrie des débris, du sable, voire de gravier fin, tous susceptibles de causer pas mal d'abrasion sur la partie immergée de votre ligne. Enfin, un nylon trop fin n'est pas assez résistant pour vous permettre de dégager votre feeder d'entre deux cailloux. Mon minimum est le 25/100 (Shimano Technium Invisitec ou Tribal Carp ou Sakuma Dark Cristal), point !
Trop léger est un concept plus sensible : en fait, il faut littéralement peser le pour et le contre ! En effet, quand un feeder est trop léger, il roule un moment sur le fond avant de se fixer. C'est lors de ce mouvement qu'il va s'accrocher et que les risques de perte sont les plus importants. Cependant, il se peut que le poisson soit difficile et exige de vous quelques sacrifices pour se laisser prendre. A vous de choisir le meilleur compromis du jour !


Alors, comment ne pas accrocher, même en pêchant limite trop léger ?

Voici ma technique et elle est ultra efficace. Son but est que le feeder tombe rapidement sur le fond et ne bouge plus de son point de chute : 
  1. Lancez (si possible) en aval
  2. Dès que le feeder touche le fond, laissez partir 3 ou 4 mètres de nylon dans le courant avant de fermer votre moulinet - attention, c'est fondamental
  3. Posez votre canne sur la pique et laissez le courant tendre la ligne
  4. Ne faites plus bouger le feeder
Le pourquoi de tout cela s'explique facilement. Quand vous tendez votre ligne en permanence, la pression sur le feeder vient du courant poussant directement sur lui et du nylon qui le tire latéralement et augmente le risque de glissade. Quand vous lâchez quelques mètres de ligne, le nylon tire sur le feeder, mais uniquement vers l'aval et n'a donc plus tendance à le déséquilibrer. Cette technique est étonnement efficace. 

Et si j'utilise le line clip de mon moulinet ? Pas de soucis, cela fonctionne aussi. Il vous suffit de tenir votre canne haute et bien droite jusqu'à ce que le feeder touche le fond. A ce moment-là, abaissez la canne pour la déposer sur votre pose-canne. Les +/- 2 mètres de mou suffiront la plupart du temps. Si besoin est, tenez la canne un peu vers l'arrière lors de la descente du feeder vers le fond.

Un dernier conseil : plus le fond est mauvais, comme parsemé de grosses pierres, plus vous devrez pêcher lourd pour éviter que votre feeder ne bouge. 


Et si je m'accroche tout de même, comment m'en sortir ?

J'ai également un truc pour ce cas assez fréquent et il marche 7 bonnes fois sur 10 :
  1. Lâchez 20 à 30 mètres de nylon dans le courant
  2. Il va former une panse de vache en aval du feeder
  3. Maintenant, serrez fort votre frein
  4. Ferrez vers l'amont en gardant la canne basse, cela aura pour effet de tirer sur le feeder par l'aval et de le débloquer 
Et si cela ne fonctionne pas, alors tirez canne droite sur la ligne jusqu'à débloquer celle-ci ou la casser. C'est la vie !  


Mes 3 feeders préférés pour le courant

Le Nisa Open End ou Big Pig feeder à voir et à acheter ici, sur FeedersDirect

Ce feeder en plastique de couleur gravier est extrêmement pratique : solide, bien fini, il protège bien l'amorce à l'impact sur l'eau. De plus, sa forme lui permet de remonter très rapidement à la surface. Il est ensuite plus aisé de ramener le feeder rapidement en le faisant glisser sur l'eau. Très efficace pour amener beaucoup d'esches jusqu'au fond. Existent de 14 à 120gr. dans différentes tailles.

Le DB Angling Barbel feeder uniquement en vente ici, chez DB Angling Supplies

Mon feeder préféré pour les fonds très difficiles et les rivières à barbeaux. Recouvert d'une finition camouflage, son treillis est fait de cuivre mou et déformable. Cela donne 2 avantages sur la concurrence : premièrement, ces feeders se déforment et facilitent donc leur extraction d'un accrochage entre des pierres et, deuxièmement, cette plasticité permet d'adapter leur forme à l'endroit et au courant. Génial ! Existent de 70 à 175gr.


Le MS-Range Edelstahlkorben petit ou grand en vente ici sur le site http://www.michaelschloegl.de

De loin les meilleurs feeders métalliques du marché : très bien finis, en inox, précis et de formes, ainsi que de poids très variés, c'est LE choix classique par excellence. On sent l’exigence de Michael Schloegl, compétiteur de talent, dans ses produits. Pour le courant, ne prenez que ceux dont le lest est latéral ! Existent de 20 à 210gr. avec ou sans grappins !


La dead cow


Les Anglais ont le chic pour trouver des expressions marrantes en toutes circonstances. C'est le cas de la "dead cow", littéralement la "vache morte". Derrière cette expression plutôt macabre se cache un moyen bien utile d'augmenter le poids de votre feeder sans en changer. Aujourd'hui, je joue au vétérinaire légiste :) Rassurez-vous, aucune vache n'a été blessée pour cet article !

Au fait, qu'est ce qu'une "dead cow" ?


C'est simplement un plomb qu'on peut ajouter à un feeder ou qui peut remplacer le lest existant. Le terme "dead cow" vient du fait qu'un plomb a souvent 4 pattes pour s'accrocher au feeder et ressemble à une ex-vache. 
Bon, vous avez compris le concept, mais quels avantages pouvez-vous tirer de cet accessoire ?
  • En tout premier lieu, la vache morte vous permet de moduler le poids de vos feeders bien au-delà de ce que vous avez dans votre boite de pêche : ce sont des économies tout en augmentant vos possibilités !
  • Deuxièmement, bien positionnée, elle augmente la stabilité de votre feeder sur le fond
  • Enfin, vous la trouverez avec 2, 4 voire 6 pattes, qui garantiront une bonne et facile fixation à votre feeder


Comment le positionner ?

Il faut éviter de déséquilibrer le feeder lors du lancer. Je vous conseille donc de le fixer juste à côté du lest déjà existant. 














Et c'est facile à trouver ?

Si vous habitez la France ou la Wallonie, toutes mes condoléances, il va falloir soit vous déplacer aux Pays-Bas, soit utiliser l'internet et les sites Anglais. Le sacrifice en vaut la chandelle. Si on n'utilise pas souvent la vache morte, elle peut néanmoins rendre de grands services.
Quelques adresses utiles sur le net : 
http://www.mattstackle.co.uk/
https://www.tackleuk.co.uk/
http://www.benwick-sports.co.uk/

JNS
FP n°229