MyMenu2

vendredi 19 décembre 2014

Les pellets : tout ce que vous devez savoir sur leur utilisation - notions de base


Des pellets halibut
J'ai souvent des questions de pêcheurs, de passants et d'internautes à propos de ces drôles d'appâts avec lesquels je prends du poisson : les pellets.
Pour tout vous dire, je ne suis pas à la base un amateur d'esches reconstituées ou végétales. Si, si, je vous le jure : jusqu'à mes 27 ou 28 ans, je ne faisais réellement confiance qu’à l'asticot, au caster, au vers de vase ou au vers de terreau, etc. La recherche du gros poisson m'a fait changer d'avis sur les autres esches, ces grains de maïs suspects, ces pellets étranges et ces bouillettes bien trop rondes pour être honnêtes ! Je me suis obligé à chaque fois à n'emporter que les esches dont je doutais. Pour tout vous raconter, il y a 15 ans, je suis donc arrivé à l'étang d'Erezée avec uniquement 2 sacs de pellets 6mm, l'un au goût poisson et l'autre à la fraise. Je n'avais pas le choix de mettre autre chose à l'hameçon et, pourtant, j'ai fait une terrible pêche d'une quarantaine de poissons entre 2 et 8kg, le tout en une demi-journée. J'étais convaincu !


Qu'est ce qu'un pellet ?

Les pellets ont d'abord été utilisés dans les piscicultures pour nourrir les poissons. Ils sont composés de farines végétales et de poissons. Contrairement aux bouillettes qui sont généralement cuites, les pellets sont simplement extrudés, puis séchés. Ils contiennent plus ou moins d'huile et sont riches en protéines. Certains coulent et d'autres flottent (les "expanders")
Les expanders

, selon leur composition. La couleur naturelle du pellet va du marron-foncé (bien huileux) ou brun clair (peu gras). Certains sont colorés en jaune, rouge, vert, etc. Vous prendrez toute une variété de poissons avec eux, du gourmand gardon à la brème en passant par les gros poissons d'étang et de rivière, y compris le silure. Le pellet est une esche polyvalente par excellence et existe de 1 à 50mm ! 

Coulants, flottants, gras, sec ? Comment les reconnaître ?
La première chose à faire est de lire ce qui est inscrit sur le sachet. C'est de l'Anglais ou de l'Allemand ? Soit vous comprenez ces 2 langues, soit vous soupesez le sachet : bien lourd et dense, vous avez affaire à des pellets coulants; léger et sec, ce sont des expanders (flottants quand utilisés tels quels ou coulant lentement quand préparés avec la pompe - à voir plus loin).


Comment utiliser mes pellets 

Vous allez utiliser les pellets de deux manières : comme esche à l'hameçon ou comme amorce (en rappel ou mélangés à votre "farine" préférée). Certains pellets sont faits que pour n'être que des esches à mettre à l'hameçon, d'autres serviront à tout. 

Comme esche 
Dans le grand monde des pellets à mettre à l'hameçon, vous avez des durs et des mous (c'est comme chez les hommes, héhé) et, selon leur consistance, vous devrez (pourrez) les escher de manière différente. 
Les mous 
On les appelle des pellets eschables, c'est-à-dire qu'on peut piquer certains d'entre-eux directement sur l'hameçon. Ils sont très utilisés en étang, mais manquent de longévité dans l'eau, vu leur tendreté. 
Les durs

Le cheveu : Dans ce cas, vous allez devoir sortir les outils : la mèche fine et l'aiguille à enfiler ! En effet, la plus simple et efficace manière d'escher un pellet dur de plus de 6mm est le cheveu. Et, il lui faut un trou pour passer. Heureusement, on fait également des pellets pré-forés.
 Ou en utilisant le Pushstop de Drennan




La gaine caoutchouc : Un moyen bien connu des pêcheurs au coup et à l'anglaise. Le seul vrai défaut d'une gaine en caoutchouc est de ne maintenir que légèrement le pellet et il arrive que certains s'en échappent au lancer. Le truc est de faire des rainures de part et d’autre du pellet pour que la gaine s’y bloque. Cette fixation est adaptée à des pellets de 3 à 12mm.




Améliorez vos esches, trempez-les dans des dips ! 
Le liquide de trempage, alias le dip ou le soak est une technique d’amélioration des esches bien connue des carpistes. Elle consiste à tremper le pellet, la bouillette ou les graines dans un liquide boosté en goût et en odeur. Celui-ci n’agit pas comme de l’eau qui désagrège l’esche peu à peu, mais trempe la particule et la gorge de saveurs. Quand les eaux sont froides, c’est réellement un must, tant la différence entre l’esche avec ou sans trempage peut être importante. Je vous conseille d’utiliser des liquides correspondants au goût de l’esche (Ex : liquide halibut avec pellet halibut) et aussi d’oser le piment et l’aïl.

Percez d’abord vos pellets avant de les tremper, cela vous évitera de vous couvrir de soak par après. De plus, le pellet ramollit légèrement dans l’opération et il peut devenir un peu plus fragile. De même, ne trempez pas vos pellets 2 semaines à l’avance, vous ne pourrez probablement plus pêcher avec. Tremper son esche juste avant de lancer est une tactique également payante.
Vous pouvez aussi utiliser les soaks comme booster de pellets d’amorçage en les brassant avec un peu de produit. Cela en améliorera l’attractivité, sans pour autant détourner les poissons de vos esches.
La règle est d’utiliser de petits pellets pour l’amorçage : le poisson devra beaucoup «gratter» le fond pour les avaler et ne risquera pas de se gaver, tandis que vous mettrez les plus gros à l’hameçon. Il m’arrive de mettre 3 pellets de 12mm sur un cheveu en pleine saison, mais parfois, 1 pellet de 8mm est suffisant. A voir et à tester ! 

Comment préparer les expanders ?

C’est simple si vous avez le matériel adéquat (+/-15€). Suivez juste la procédure suivante :

  1. Remplissez le récipient à 1/3 maximum avec des expanders
  2. Couvrez d’eau jusqu’à la moitié du récipient
  3. Refermez hermétiquement la boîte et pompez pour retirer l’air présent
  4. Laissez les expanders se gorger d’eau pendant 3-5min puis ouvrez
  5. Videz le trop-plein d’eau
  6. Une pompe et un récipient hermétique

TRUC : Notez que vous pouvez également ajouter des colorants et des additifs à vos expanders pendant le traitement à la pompe. Cela vous permettra d’avoir des esches qui pourraient bien faire la différence au bord de l’eau !


Comme amorce 

Le rappel
L'excellent baitdropper Seymo
Tant le rappel à la main, à la fronde ou au baitdropper (voir vidéo vers 1:00) sont efficaces. Placer les pellets dans un feeder est également une excellente manière de les amener à bon port. Ce qui vous permettra de choisir votre technique est la nature du poisson et de sa pêche, ainsi que le type de pellet utilisé.

Si vous optez pour la fronde, préférez les pellets bien denses et gras, qui se lancent mieux et, surtout en rivière, coulent bien plus rapidement, question de ne pas amorcer le coup 50 mètres en aval. En étang, par contre, l'utilisation des expanders (traités à la pompe) jetés à la fronde peut être un avantage : ils coulent lentement, ne s'enfoncent pas dans la vase et sont très efficaces en été sur les poissons nageant entre deux eaux.


L'amorce 
Une de mes techniques préférées est de faire ramollir le pellet en le trempant dans l'eau :
  • Soit moins d'une minute, afin qu'il garde sa forme et puisse former des boulettes ou se modeler sur un feeder, method ou classique 

  • Soit une nuit, pour se ramollir encore plus et coller plus longtemps dans le feeder ou sous forme de boulette

Des pellets trempés, prêts à être mis dans un feeder
En effet, quand on ne fait tremper les pellets qu'1 ou 2 minutes, puis qu'on évacue l'eau, ils collent bien ensemble, mais dès qu'ils atteignent le fond, ils se mettent directement à travailler. Ceci est particulièrement efficace en étang au method feeder ou ... en rivière! 
Une bonne idée est de mélanger des pellets de tailles différentes : 2-3mm étant la base, on peut y ajouter des 4-5mm et quelques 6mm, voire des plus gros selon l'endroit et le poisson recherché. Une autre bonne idée est d'associer le pellet avec des graines comme le chanvre, le maïs ou le blé. L'eau de cuisson du chanvre est excellente, car elle ajoutera encore de l'huile à la mixture. Je dirais même plus, l'association pellet-chanvre est ma préférée pour aller pêcher en rivière !



Une autre technique est de simplement les ajouter à l'amorce sèche, puis de mouiller le tout. Le pellet humide donnera de la granulométrie et du collant au mélange, mais le fera travailler plus rapidement. Il est important de ne pas exagérer la dose, car l'amorce perdrait trop de son homogénéité et, de plus, vous risqueriez dans certains cas de gaver le poisson, en particulier en hiver. A l'opposé, quand le poisson est en appétit, n'hésitez pas à ajouter quelques pellets de 6mm que vous prendrez en sandwich dans le feeder. Cela donne souvent le petit plus qui déclenche les touches. Soyez imaginatifs et osez, c'est comme cela que vous apprendrez à maitriser les pellets !


Vous voilà armés, il ne vous reste plus qu'à aller acheter vos esches et à essayer ! Bonne pêche !

JNS
Franc Pêcheur n°227