Le choix d'une canne au feeder - notions avancées et dernières mises à jour

Depuis l'introduction de la pêche au feeder dans nos contrées, on peut dire que beaucoup d'eau est passée sous les ponts. J'ai 2 constatations. La première est d'ordre général et la seconde est plus dirigée vers les pêcheurs de ma région, la Wallonie :
  1. Le matériel a évolué énormément depuis les années 90 et pas seulement qu'au niveau des matériaux employés, mais bien des actions, des longueurs et des puissances
  2. La Wallonie se prête parfaitement bien à la pratique du feeder, mais il semble que beaucoup de mes compatriotes préfèrent se plaindre que la "flotte" ne fonctionne plus si bien que de tenter l'expérience du feeder. A leur décharge, il est malheureux de constater que le choix en matériel feeder proposé par les magasins du Sud du pays est terriblement pauvre. Ils n'ont rien et ne semblent pas ou peu vouloir changer la donne. Les gars, il faut évoluer ! La pêche a changé et nous nous devons de nous adapter, car, même au feeder, les pêches ne sont plus si simples : merci l'état physique pitoyable de nos rivières (béton, canalisation, rectification, ...), les cormorans (qui profitent de la canalisation), les corbicules (palourdes asiatiques, qui filtrent excessivement les matières nutritives présentes dans l'eau), les gobies et la pollution.  
On pêche au feeder des poissons qu'on n'aurait pas imaginés prendre avec cette technique et elle s'est introduite dans toutes nos eaux, du fleuve puissant au petit étang calme. Cette diversification a pour conséquence l'augmentation des types de cannes. En effet, la distance de pêche possible va de la longueur d'une canne à plus de 100m, les poids employés peuvent varier de 5 à 250g et les poissons peuvent être petits ou très gros. Il n'existe pas de canne à tout faire, car, à l'impossible, nul n'est tenu !
Il n'est pas dans ma volonté de vous faire acheter toutes ces cannes, mais selon les conditions que vous rencontrez habituellement, sachez choisir celle ou celles qui vous conviendront. 

Le présent article complète les informations disponibles ici : Comment choisir sa canne pour pêcher au feeder - notions de base !

Les caractéristiques d'une canne au feeder


Longueur

Quand j'ai commencé à pêcher au feeder, la taille la plus commune était 3.6m (12 pieds). Cette longueur convient très bien à la pêche en rivière de taille moyenne et aux étangs. Elle est assez polyvalente.
Cependant, depuis quelques années, des cannes courtes (3m et 3.3m, voir mon article à leur propos ICI), mais aussi des longues (4.2 à 4.5m et plus) ont vu le jour. Je vois 2 influences majeures à ceci : la première nous vient d'Angleterre, où la pêche en étangs à carpe est toujours en plein boum (cannes dites "commercial's", à prononcer avec 2 patates chaudes en bouche) et la seconde, venue des Pays-Bas, est le résultat de la course à l'armement extrême pour atteindre des distances inavouables (100m et plus).
2.4 et 2.7m ou 8 et 9 pieds : cannes légères et fines, appelées aussi "winkler picker". Elles lancent 40g au maximum et possèdent une action progressive. A réserver aux pêches fines et rapides à moins de 30m.
3m ou 10 pieds : on trouve ici des winkler pickers, des cannes finesse (progressives et 40-50gr) et des cannes "commercial", plus puissantes (60-70g). L'action reste progressive, mais les modèles les plus puissants sont faits pour le method feeder sur de gros poissons d'étang. Distance max : 35m
3.3m ou 11 pieds : taille classique pour une canne ultra light ou method feeder. Action progressive capable de lancer entre 40, 60 et 80g. Cette canne permet de pêcher soit les petits cyprins, soit la carpe un peu plus loin que la 3m (40m max)
3.6m ou 12 pieds : c'est la longueur la plus polyvalente. Ici, on trouve aussi bien des cannes "method" longue distance (50m), des cannes barbeaux, des cannes feeder classiques en pratiquement toutes les puissances (sauf souvent les plus fortes).
3.9m ou 13 pieds : cette dimension est souvent réservée aux modèles puissants destinés à pêcher lourd dans les courants forts ou avec un poids moyen (60g max) à longue distance (80m+)
4.2m ou 14 pieds : ici, on arrive dans des cannes hautement spécialisées. Soit leur action est progressive rapide pour lancer très loin des poids jusqu'à 140g, soit elle est rapide pour pêcher très lourd en fleuve (jusqu'à 250g parfois, voire plus)
Au delà de 4.2m, c'est le domaine des cannes longues distances. Leur action n'est jamais dure et leur puissance est délivrée progressivement pour atteindre plus de 100m ... avec le bon pêcheur aux commandes, car cela demande (beaucoup de) technique et (un peu de) force.


Action et puissance

Avec l'apparition des tresses, qui, rappelons-le, ont pour principales caractéristiques leur résistance supérieure au nylon et leur quasi absence d'élasticité, les cannes ont dû être adaptées. Alors qu'une canne faite pour le nylon était bien plus dure et rapide, afin de compenser l'allongement dudit nylon au ferrage, la canne moderne, conçue pour accepter la tresse, sera plus progressive, c'est-à-dire que la puissance se trouvera plus bas dans le blank et que le milieu de la canne sera plus absorbant, et ce afin d'éviter les casses au ferrage et les décrochages de poissons. L'action actuelle est donc de pointe progressive. Sachez tout de même que plus la puissance de la canne sera faible, plus son action sera progressive et inversement !

Parabolique : qui plie de la pointe au talon - action demandant pas mal d'habitude au lancer et pouvant engendrer quelques manques de précision. Encaisse parfaitement les chocs, mais manque de punch pour brider en force un poisson
Progressive ou semi-parabolique : qui plie du scion au milieu de la canne, mais garde une bonne réserve de puissance dans le talon - action plus souple et moins précise au lancer. Encaisse bien les chocs et bride le poisson avec un peu plus de conviction
Pointe-progressive : la pointe plie, puis le milieu de la canne délivre sa puissance/encaisse les chocs et, enfin, le talon est puissant et bien rigide - action très précise au lancer  et qui permet d'atteindre de grandes distances - la plus polyvalente (tresse, nylon, puissance et sensibilité)
Pointe : seule la pointe plie - action très puissante et précise au lancer, mais qui n'absorbe pas très bien les chocs. Très efficace pour pêcher avec une ligne solide et brider le poisson en force


D'un point de vue de la puissance, cela peut aller de "light" (40g) à "Extra extra heavy" (jusqu'à 280g). Cependant, il arrive que le fabricant surestime un peu la puissance de sa production. Enfin, tenez compte du fait qu'un feeder peut doubler de poids, quand il est chargé d'amorce. Tenez-en compte !
Light : 40
Medium : 60
Medium-heavy : 90
Heavy 110-120
Extra-heavy 140-150
XX heavy : 180 et +

Pour les cannes "barbeau", les fabricants utilisent le "test curve" (TC), cher aux carpistes. Les cannes peuvent donc aller de 1.25lbs à 2.50lbs. Cela se traduit en poids comme ceci : par livre de TC, on peut théoriquement lancer 30g. Cependant, ces cannes n'étant pas destinées à lancer très loin (on pêche rarement le barbeau à plus de 35m), les limites de lancer seront les suivantes : 
1.25lbs 60g
1.50lbs 90g
1.75lbs 120g
2lbs 150g
2.25lbs 175g+
2.50lbs 200g et plus (cannes rares, souvent Hollandaises ou Allemandes et adaptées aux fleuves les plus forts)


Anneaux

Voilà bien un détail qui a plus changé que ce qu'on imagine. Si ses matériaux restent pratiquement inchangés (inox, sic, ...), le diamètre interne de l'anneau a, lui, beaucoup grandi. Reprenez vos cannes d'il y a 10 ans (moi, je pêche toujours avec) et remarquez à quel point les anneaux des scions sont petits. Difficile d'y faire passer un nœud d'arrêt ou celui du raccordement du shock leader (la tête de ligne qui doit encaisser la force du lancer. Elle est utilisée surtout avec un corps de ligne en tresse) au corps de ligne. Eh oui, l'arrivée de la tresse et l'accroissement des distances a obligé les constructeurs à utiliser des anneaux de plus grand diamètre, afin que la ligne file mieux dans les anneaux. De plus, en rivière, des anneaux plus larges évitent d'avoir les algues qui s'y bloquent.
Un conseil : n'achetez pas de canne munie d'anneaux microscopiques, cela limitera son utilisation. 

Anneaux de petit diamètre
Anneaux de grand diamètre




 

 

 

 

 

 

Scions en fibre de verre ou en carbone

Les scions sont calibrés par "Oz". Cela n'a rien de magique, le terme Oz désigne simplement une once anglaise, soit 28,6g. Les scions vont de 0.5oz à 6, voire 7oz. A puissance égale, un scion en fibre de verre sera plus mou et moins nerveux qu'un en carbone. On ne trouvera que rarement un scion en fibre de verre de plus de 3oz, sa douceur s'appliquant bien mieux aux eaux calmes.
En fait, le choix de la matière composant le scion est plus simple que ce que vous n'imaginez peut-être : le carbone est indiqué pour toutes les pêches en courant et/ou quand le poisson fait des touches nerveuses (gardons, poissons de courant, etc.), alors que la fibre de verre est la mieux indiquée pour les poissons délicats et/ou chipoteurs, comme les brèmes et les tanches.
Enfin, pour pouvoir indiquer correctement et de manière visible la touche, le scion ne doit jamais être plié à 90°, le pli idéal se situant entre 5 et 25°, voire un peu plus.


Oz, foot, inch, TC, lbs ... mettons-nous aux mesures anglaises

Le feeder est une technique qui nous vient de la perfide Albion. Les Anglais ne s'étant mis que tardivement aux mesures métriques, l'habitude a fait que les mesures utilisées ici sont toujours en "Old stone".

Oz ou once = 28.6g
Lbs ou livre anglaise = 454g
Stone = 14lbs (pour votre info, héhé)

Inch ou pouce = 2.54cm
Foot ou pied = 30.5cm
Exemple : 13'6" = 13 pieds 6 pouces

Test curve (TC) = la canne est fixée horizontalement au sol, puis un poids est fixé au scion jusqu'à ce que ledit scion soit perpendiculaire au sol. Une canne de 2lbs nécessite donc près de 900g pour former un angle droit.
Le schéma représente 3 types d'actions de 2lbs de TC : en haut, l'action de pointe, au milieu, l'action de pointe progressive et, enfin, en bas, l'action parabolique (http://www.anglingtimes.co.uk/advice/tackle/articles/buying-a-new-fishing-rod)

Les grands types de cannes feeder en exemple



Je vais donner quelques exemples concrets dans ce dernier chapitre. Certaines cannes seront relativement bon marché et d'autres plutôt chères. Ne tombez pas dans l'erreur de vouloir prendre une canne à plus de 250€ pour autre chose que le plaisir. Dites-vous une chose : si c'est pour pêcher à moins de 40 mètres, il est totalement inutile de se ruiner. Si, par contre, votre pied est de lancer à l'horizon, les cannes capables de telles performances ne sont pas légion et demanderont un investissement plus considérable.

Winkler picker (pêches fines et rapide en plan d'eau ou en rivière)

Il n'y a plus énormément de marques qui font encore ce type de canne. Les plus connues sont Shimano, avec sa Vengeance VWP27, sa Nexave NEXCXWP270 et sa Super Ultegra
SULTMWP2427 (belle gamme) et Shakespeare avec sa très belle Agility Wand (très belle gamme chez Shakespeare ... il est vraiment à regretter qu'elle ne soit pas mieux distribuée en Belgique !). Je préconise une action progressive, vu qu'on pêche fin et que la canne est courte.

 

Method (étang - gros poissons)

Généralement, pour une question d'action et de résistance, une canne method est uniquement en 2 longs brins. Ces cannes supportent l'emploi de nylon de minimum 25/100 sans rechigner. La poignée ne doit pas être trop longue pour favoriser la maniabilité. De plus, vu qu'on ne pêchera pas très loin, cette poignée moyenne ne sera pas un désavantage ! Ces cannes sont assez courtes pour 2 raisons : premièrement, dans un étang assez petit, rien ne sert de pêcher loin, mais la précision est capitale et, deuxièmement, une canne courte est plus maniable quand on n'a pas beaucoup de place. Enfin, je préconise une action plutôt progressive pour mieux encaisser les démarrages de carpes.

La Shimano Forcemaster Commercial Mini feeder

Rivière, fleuve

Une canne rivière mesurera au moins 3.6m et sera pourvue d'une action assez rapide, tout en restant un peu progressive. Vu qu'elle devra lutter contre le courant, il faut qu'elle soit néanmoins assez dure et ne plie pas sur toute sa longueur (évitez les actions trop progressives et paraboliques). Les scions seront de préférence en carbone, assez puissants (min 2 ou 3oz et jusqu'à 6 ou 7oz maximum pour les fleuves comme le Rhin) et munis d'anneaux de "grand" diamètre. La poignée devra être de longueur moyenne à grande pour ménager tant la puissance que la maniabilité. La canne de rivière est très souvent une bonne lanceuse, réservée aux conditions les plus rudes. Je vous recommande de la prendre en 3.9m minimum, afin de retirer un maximum de bannière hors de l'eau.
MS Range Far Out 420H, parfaite pour les gros courants !

Distance, Long Cast (LC), ...

Mélanges assez étonnants de scions sensibles et de blanks hyper puissants et élastiques, ces cannes peuvent mesurer jusqu'à 4.8m et lancer 200g. Pas particulièrement adaptées aux fleuves tumultueux de part leur action de point progressive, elles excellent pour propulser des feeders aux cieux. La poignée sera longue pour augmenter le bras de levier et diminuer les efforts lors des lancers. Les anneaux seront de grand diamètre pour faciliter le passage de la ligne. A coupler avec un moulinet big pit de petite taille, comme le Shimano Ultegra 4500.
La MS-Range Prime Feeder 435 : une superbe canne allemande que j'ai la chance d'utiliser. Une bombe !

Barbeaux

Les cannes barbeau ont quelques points communs avec les canne method : elles sont en 2 brins (comme des cannes carpe), ont une action plus progressive qu'une classique canne feeder (tout en gardant énormément de puissance dans le blank) et résistent à de très fortes tractions (ligne de 12 à 16lbs sans soucis). Elles ont par contre une caractéristique unique : elles possèdent souvent 2 scions, le premier est creux, comme sur une canne carpe, et le second est fait pour recevoir des scions pleins style feeder assez puissants et durs (3 à 5oz). On peut donc affronter de multiples situations avec une seule canne. La plupart du temps, ce type de canne fait 3.6m (12 pieds), mais il existe également des versions plus courtes (souvent moins puissantes) et quelques versions plus longues et très puissantes.
Si la longueur de 3.6m vous convient, une canne barbeau vous permettra de remplacer une canne method, une canne feeder heavy et, avec le scion creux, elle fera des merveilles pour pêcher la perche, le sandre, la tanche et la carpe en zone dégagée. Un très bon achat, en d'autres termes !
Ma bien-aimée Beastmaster Barbel Power : une canne d'une extrême polyvalence et qui fait tout bien !


Pour le choix du moulinet, veuillez vous reporter à cet article : Choisir son moulinet pour le feeder !

J'espère que ce nouvel article vous éclairera dans votre recherche de la canne, ou plutôt des cannes convenant à votre style de pêche. Ne tombez juste pas dans le piège de la canne à tout faire, moyenne partout et bonne nulle part, car, à part les cannes barbeau qui y arrivent bien (mais dans une certaine mesure) grâce à leurs multiples brins, et, à moins que vous pêchiez uniquement un poste, vous devrez acheter plus d'une canne.

JNS
FP n°227