Gros poissons (barbeaux, truites, carpes, tanches, brochets, ...), soyez sportifs, pêchez gros ! 1. Choix du petit matériel

Dans la recherche de gros poissons, la discrétion et la fiabilité sont les deux mots clés. Discrétion parce que vous allez vous attaquer à des poissons qui ont un certain âge et une certaine expérience de la pêche. Et fiabilité, parce que si vous avez piqué le poisson de votre vie, vous ne voulez pas le décrocher à cause d'un matériel approximatif. Dans la recherche de beaux poissons, je mettrai une notion importante de sportivité, mais pas comme on l'entend souvent - pêcher fin et travailler le poisson jusqu'au désespoir - mais bien à l'opposé : utilisez des lignes fortes ! Pour moi, la sportivité, c'est de remettre le poisson bien en forme dans son élément et non le fatiguer jusqu'à la mort. Pêcher "gros" a également l'avantage d'éviter de casser et de laisser du matériel pendre à la gueule du poisson. En fait, ce concept de pêche sportive n'est pas nouveau et il m'a convaincu alors que je lisais un article de pêche au gros dans la revue La Pêche et les Poissons, il y a plus de 20 ans. Pratiquant quasiment toujours le no-kill en eaux douces, j'ai tout de suite compris l'intérêt de pêcher avec des lignes solides. Après cette introduction rapide, vous devez vous dire que je vais vous sortir du matériel gigantesque, surpuissant, indestructible, ... En réalité, pas vraiment, car tout est une affaire d'équilibre. Selon la pêche que vous pratiquez, une ligne forte peut aller du 14/100 au 80/100. Vous avez un poisson cible, alors c'est à vous de vous adapter. N'oubliez pas que vous aller devoir être également discrets ! Le plus possible, même.



1. Choix du matériel


Qui dit discrétion, dit invisibilité ou camouflage, et qui parle de fiabilité signifie résistance à l'abrasion, aux emmêlements et aux nœuds. Cela dit, ce dernier point sur la résistance aux nœuds ne doit plus vous tracasser : la qualité d'un fil n'est pas liée à sa résistance à la traction, qui est elle-même très sujette à discussion (testée linéairement ou aux nœuds ? Fil humide ou sec ? Diamètre réel ?).
Ma boîte de pêche pour le barbeau et son contenu


Nylon, fluorocarbone, câble et/ou tresse ?

"That's the question" aurait pu dire un célèbre personnage de Shakespeare. Je suis moins existentiel pour ma part et je vous dirai de tous les utiliser, mais pas pour les mêmes raisons, ni dans les mêmes conditions. Je sais que je vous complique parfois la vie, mais c'est pour votre bien !


Le nylon

Tout d'abord, chacun de nous a son matériel fétiche, dans lequel il a entière confiance. C'est de celui-là dont je vais vous parler. J'ai essayé énormément de sortes de nylon depuis les 33 années que je pêche. Je suis passé du Platil Strong (solide, vert, mais 3 ou 4/100 plus gros qu'annoncé) au Tortue (toute ma jeunesse, de bons nylons), au Water Queen (très bon fil à l'anglaise que j'utilise toujours, mais nylon de compétition qui vrillait trop vite), puis au Maxima (beurk, trop gros, ne coule pas si bien et est peu résistant) pour arriver au Drennan Double Strenght et au Rig Line. J'ai également eu du Damyl Tectan (une révolution à l'époque), du Gamakatsu G-Line (fiable, solide) et du Smart SLR (super résistant, souple, mais très cher). Je viens de tester le tout nouveau Drennan Supplex et il est très prometteur. 
Je me calme, je respire et vous donne ma liste. Les 2 premiers me servent à faire des bas de ligne et les 4 derniers à remplir le moulinet : 
  1. Drennan Double Strenght : son diamètre et sa résistance sont réels. Il est souple et très résistant à l'abrasion et son prix ne casse pas la banque. De plus, sa couleur beige le rend très discret. C'est ma référence depuis, tenez-vous bien, près de 20ans. 
  2. Drennan Supplex : une nouveauté qui risque de détrôner le Double Strenght ! Il est encore plus souple, mais hyper résistant à l'abrasion. Il ne vrille pas non plus. Sans être très élastique, il encaisse pourtant très bien les chocs. Sa résistance est mesurée à un nœud très moyen et il est possible de faire nettement mieux avec un peu de technique. Une star est née !!
  3. Sakuma Dark Crystal : c'est un nylon à la base dédié au surfcasting, qui a pas mal de records de lancer à son actif. Il est hyper résistant à l'abrasion, mais reste assez souple. Avec un bon palomar ou un nœud universel, sa résistance est exacte, voire supérieure à ce qui est annoncé. Il est vendu en bobine de 100g (+/-1500m) pour 12€ (+ frais de port) et c'est une vraie affaire. A ce prix-là et même pour plus cher, il n'y a rien de mieux. Je l'utilise en 10, 12, 16 et 25lbs, soit du 26, 28.5, 33 et 43.5/100. Les deux premiers diamètres pour le feeder (26/100 en Meuse et 28.5 dans les cailloux en rivière) et les deux derniers pour la mer (33/100 pour les plages propres et le poisson plat en bateau et 43.5/100 pour les fonds à accros).
  4. Cormoran Cortest Feeder Sinking : un long nom pour un nylon qui, après un premier test en 22/100, semble bien aller ... et pour un prix doux. Je vous en dirai plus en fin de saison.
  5. Shimano Tribal Carp : très peu élastique, coulant et de couleur foncée. Je vais le tester durant les futures crues automnales, à la recherche de quelques gros moustachus (des barbeaux, bien-entendu, pas des motards comme dans YMCA).
  6. Shimano Technium Invisitec : un nylon solide, peu élastique que Jean-Marie Plisnier, président du club Feeder Team Liège, ancien champion de Belgique de pêche au feeder et très bon copain, adore. Et je le comprends, car c'est du très bon matériel.

Le fluorocarbone

Je vais vous avouer une chose : je ne peux plus m'en passer ! Tout du moins au delà du 20/100 et, pour ma part, uniquement en tête ou en bas de ligne. Le fluoro a 4 avantages par rapport au nylon : il est plus résistant à l'abrasion, quasiment invisible dans l'eau, insensible aux UVs et assez raide (dur). Sa résistance est par contre inférieur à diamètre égal, mais son invisibilité permet de pêcher plus gros sans être vu et, contrairement au nylon, il n'est pas hygrophile et garde donc sa résistance et ses autres caractéristiques, même après avoir passé un bon moment submergé. Il a un autre avantage bien utile quand on recherche le gros poisson : il est plus lourd que l'eau et, donc, coule fort bien. Son prix est le dernier rempart à son utilisation. Mais j'ai une solution : soyez attentifs aux promos, achetez parfois sur le net ... ou prenez du Sakuma Fluorocarbon ! Il est tout aussi bon que les autres et coute jusqu'à 3 fois moins cher. Je l'utilise depuis 3 ans en mer et en eaux douces et je n'ai rien que du bien à en dire. Uniquement disponible sur leur site et pas au delà du 70/100 (60lbs). Pour les bas de lignes utilisés quand on pêche au jerk, il faut avoir des diamètres encore plus gros. Dans ce cas, j'utilise du Savage Gear 100% Fluorocarbon en 80 (90/100) ou en 100lbs (1mm). C'est gros, mais cela doit résister aux dents des brochets et être rigide pour éviter les emmêlements.


La tresse

La tresse a définitivement conquit une place à part sur mes moulins depuis que je pêche en mer. De même, depuis que j'ai évolué du pêcheur de compétition au pêcheur de spécimens, la tresse en bas de ligne me semble incontournable. Mais attention, il y a tresse et tresse :
  1. La tresse comme ligne sur les moulins : le dyneema et le spectra sont les deux grands composants pour nos tresses modernes. Le premier est plus souple que le second, mais le second prend moins l'eau que le premier. Les deux ne sont pas élastiques et transmettent donc parfaitement la touche au pêcheur et le ferrage au poisson. Vous me suivez toujours ? Pour ma part, j'utilise de la tresse Power Pro (Spectra) depuis des années en mer et pour le carnassier et elle a une durabilité fantastique. J'aime également sa relative rigidité qui lui permet de lancer très loin et de ne pas faire des emmêlements. Et quand c'est le cas, c'est bien plus simple à dénouer que quand on utilise de la Berckley Whiplash. Je ne peux que vous enjoindre à utiliser les nœuds recommandés par la marque, comme l'universel et le palomar, car la Power Pro ne supporte pas le très médiocre nœud de cuillère, encore bien trop utilisé, et ce malgré sa faible résistance. L'élasticité nulle des tresses en spectra est un vrai avantage en mer ou en eaux douces, quand vous pêchez loin et/ou profond et que les poissons visés ont une gueule bien dure, comme le brochet. Votre ferrage est direct, vos leurres sont mieux travaillés, les touches sont mieux ressenties. Que demander de plus ? De nouveau, il n'est pas utile de pêcher trop fin : j'utilise de la 24/100 pour le brochet au posé et au lancer lourd. Pour le jerk, je monte même au 32/100. C'est totalement inutile de pêcher plus fin. Pour le feeder et le lancer, j'ai un p'tit faible pour le Nanofil de Berckley. Ce n'est plus vraiment de la tresse, mais pas du nylon non plus. Le Nanofil est composé de micro brins de dyneema fusionnés entre eux. C'est lisse et glissant quasiment comme du nylon et cela a la résistance et l'élasticité (presque) nulle de la tresse. De plus, pour une fois, le diamètre annoncé est juste ! Il en résulte des lancers vraiment très longs, une sonorité bien utile pour sentir les touches et une faible prise au courant. Le Nanofil flotte, il faut le savoir. Il ne supporte pas non plus les nœuds approximatifs. Référez-vous donc à la notice d'emploi. Comme toutes les tresses, il ne supporte que peu les contacts avec des surfaces rugueuses ou coupantes et il est impératif d'utiliser une tête de ligne pour en tirer le meilleur. Je l'utilise en 8/100 (9.1 réel annoncé) pour la truite et 12 ou 15/100 pour le feeder et le lancer plus lourd. Enfin, à plus courte distance et sur des poissons à la défense brutale, comme celle des barbeaux, je n'utilise jamais de la tresse en ligne, car je veux que mon matériel encaisse les chocs. Pour les distraits, au barbeau, on utilise que du nylon sur le moulin ! N'utilisez pas non plus ce type de tresse comme bas de ligne, car, très fine, elle devient coupante et pourrait blesser vos poissons. Et c'est ce que nous ne voulons pas, do we ?
  2. La tresse comme bas de ligne : une habitude assez nouvelle pour moi. Voilà en effet 3 ans que je me suis mis aux tresses spécifiques pour les bas de ligne. Avant, je n'utilisais que du nylon ou du fluorocarbone. Ma passion du gros poisson en rivière m'a fait acheter du Kryston Merlin, puis je suis assez vite passé aux tresses Drennan Super Specialist Sinkbraid puis, dernièrement, Gravel Braid. Ici, le diamètre de la tresse n'a pas d'importance réelle. Ce qui compte est la présentation et la résistance à l'abrasion. Selon le poisson recherché et les lieux, j'utilise ces tresses en 6, 8, 10 et 12lbs, les deux dernières résistances étant réservées aux plus gros poissons et tout spécialement aux barbeaux. La caractéristique principale de ces deux tresses est qu'elles coulent et que, grâce à leur grande souplesse, elles suivent le lit de la rivière, se faisant donc très discrètes. J'utilise 3 nœuds pour les fixer aux hameçons et autres émerillons : le palomar, l'universel (Uni knot) et le nœud sans nœud (knotless knot). Il existe aussi des tresses recouvertes d'une matière plastique pour les rendre plus rigide et éviter les emmêlements, comme la Kryston Super Mantis, la Fox Coretex, la Korda N-Trap ou l'ESP Two Tone. On dénude ensuite les parties qu'on veut souples. Cela n'existe qu'en résistances fort élevées (12lbs minimum), mais c'est très pratique. Je vous en parlerai plus tard.
    Fantastique boîte Greys Prodigy. Le dessus est étanche et les 2 tiroirs ferment solidement. La perfection est proche. J'en reparlerai.

Les câbles métalliques

On est loin des câbles de nos grands-pères. Actuellement, la technicité de ce que vous trouvez sur le marché est très élevée : inox, multibrins, micros brins, titane, ... Pour ma part, j'apprécie toujours utiliser des tresses inox de chez Drennan Pike Wire GREEN (7 brins gainés avec du plastique vert, faciles à toronner) ou SOFT STRAND (49 brins gainés vert à plutôt monter avec des sleeves, mais qu'on peut toronner), ou bien de la Fox Carboflex entre 20 et 30lbs de résistance pour pêcher le brochet au poisson mort (posé ou au flotteur ... je n'aime pas pêcher au vif). Je préfère également pêcher la perche et le sandre sur des tresses fines en 10 ou 12lbs, on ne sait jamais ce sur quoi on va tomber. 
Pour le Jerk, j'utilise soit du très gros fluoro pour créer un bas de ligne rigide et résistant aux dents de maître esox, soit un bas de ligne monobrin en titane de la marque Lynx : la Titanium Jerkbait Trace. La particularité de tous les produits Lynx est le montage par compression. Ni noeud, ni sleeve ! C'est révolutionnaire et de très haute qualité. Les essayer, c'est les adopter. Ils ont commencé par faire des lignes pour pêcher en mer, puis se sont diversifiés avec une gamme "Predator". 
Mon petit matériel pour le brochet au posé

Triples de 6 à 2 (et quelques 10), flotteurs Drennan et avançons pour le jerk de chez Lynx

Mes tresses d'acier de chez Drennan


Les hameçons

Disons-le directement, si je n'aime pas pêcher trop fin et risquer de laisser des hameçons dans un poisson, je n'utilise jamais d'hameçon trop gros. Une ligne épaisse peut encore être discrète, mais ce n'est pas le cas de son extrémité piquante : un triple de 1/0 sera toujours plus gros et plus lourd qu'un 4, et ce sans pour autant piquer plus surement et garantir moins de décrochage. En fait, je préfère nettement augmenter la grosseur du fer de l'hameçon que d'en augmenter la taille. Autrement dit, les petits costauds valent souvent mieux que les grands fins ... chez les hameçons, en tout cas !

Comment choisir la taille de l'hameçon ?

En voilà, une question fondamentale. La réponse semble simple : on la choisit en fonction de la taille de l'esche, mais également du poisson recherché. Avec quelques exemples, tout vous paraîtra clair.
  1. Le poisson : pour moi, la règle est simple. Hameçon simple pour les blancs et triplette pour les carnassiers. Elle a une exception : les perches et les sandres peuvent très bien être pêchés avec des hameçons simples.
  2. La taille de l'esche : petite esche, petit hameçon et grosse esche, gros hameçon. 
Donc, si le poisson est très combatif, mais ne mange que des petites esches, optez pour un petit hameçon fort de fer. Et si le poisson aime se délecter de grosses proies, mais est sensible à tout poids excessif, optez pour un hameçon de bonne taille, mais au fer plus fin.

Une excellente manière de diminuer le poids d'un hameçon est de le choisir à hampe courte, il y a moins de matière. Je le répète, il faut assurer un maximum de résistance et de fiabilité tout en limitant le poids de la ligne. Aussi léger que possible, aussi solide que nécessaire !

Pour les beaux poissons blancs (barbeaux, chevesnes, carpes, tanches, ...), j'utilise deux hameçons à œillet : le Drennan Specimen Plus et le Korum Choddy. Ils ont des pointes droites qui ne s'émoussent pas dans le gravier, sont tous les deux recouverts de Teflon et particulièrement discrets et assurent une très bonne tenue dans la lèvre du poisson. Le Drennan existe du 14 au 4 et le Korum du 12 au 1. Ne sachant pas les départager, je les garde tous les deux. Disons juste que le Drennan taille un brin plus petit. 
A gauche, les Super Spades de 16 à 8, ainsi que des accroche-asticots. A droite, les Specimen Plus de 12 à 4, ainsi que des hameçons Korum et ESP


Pour la perche, j'aime beaucoup le Drennan Super Specialist, en taille 6 à 2, que ce soit avec un poisonnet, un gros vers de terre, etc.


En ce qui concerne les triplettes, je confie mon avenir à la marque Owner et aux modèles ST-26 pour les montures Ariel (truite), ST-36BC pour les pêches classiques et ST-41BC pour les gros carnassiers (hormis le silure, qui demande de sortir la très grosse artillerie, comme des ST-66, voire 76). Pour la truite, j'utilise aussi de très petits triples VMC en 14 (8540), 16 et 18 (9617). J'en suis très content.




Dans la deuxième partie de cet article, nous parlerons des montages. Un troisième article parlera des tactiques. Sur ce, à bientôt et bonne pêches à toutes et à tous !

Liens utiles

Lynx : http://www.lynx-fishing.com/precision-compression-technology/ 
Sakuma : http://www.sakuma.co.uk/
Drennan : http://www.drennantackle.com/index.php
E-S-P : http://www.esp-carpgear.com/
Fox Predator : http://www.foxint.com/predator.php
Kryston : http://www.kryston.com/
Korda : http://fr.korda.co.uk/
Power Pro : http://www.powerpro.com/publish/content/global_fish/en/nl/power_pro_v2.html
Berckley Nanofil : http://www.berkley-fishing.fr/catalogue/fils,748/uni-filament,1020/nanofil,1021/catalog,1.html
Owner : http://www.owner.co.jp/english/company/index.html